recettes de cuisine avec des plantes sauvages

3 oct. 2007

poires et carotte sauvage


Quand j'ai commencé à m'intéresser de près aux plantes sauvages comestibles, j'ai entendu parler de carotte sauvage, de mélilot, d'épinard bon-henri, comme si ces plantes étaient un must, et moi une attardée avec mon ail des ours et mes pissenlits. Exactement comme si je débarquais avec une veste H&M pas vintage dans une soirée branchée.


Grande nouvelle, j'ose maintenant récolter et utiliser cette fameuse carotte sauvage. Car la carotte sauvage reste une ombellifère, elle risque d'être confondue avec la ciguë. J'ai beau être très curieuse, je reste très prudente et je vous conseille de vous abstenir de consommer une plante sauvage si vous n'êtes pas certain(e) de l'avoir identifiée. C'est comme les champignons.


La carotte sauvage sent bon la carotte (la ciguë pue). Elle est velue (la ciguë est glabre). Les fleurs ont souvent un point noir au milieu. Sous l'ombelle de fleurs, il y a une couronne de petites feuilles. Et les graines font un nid d'oiseau. C'est une plante bisannuelle: la 1e année, elle fait juste des feuilles et une racine. La 2e année, elle fleurit, sa racine devient ligneuse et immangeable. Les vraies carottes aussi, mais malheureusement, c'est un truc qu'on ne voit jamais. Etes-vous capable de reconnaître une fleur de carotte?
J'ai récolté des fleurs fanées, pour voir si elles ont réellement "ce parfum extraordinaire et inattendu d'alcool de poire william".

2 poires à cuire, épluchées, vidées et coupées en lamelles
les graines de 6 fleurs de carottes (hachées)
1 dl de vin blanc
0,5 dl d'eau
1 à 2 c.s. d'eau de vie de poire
le jus d'un demi citron
40 gr de sucre
quelques copeaux de beurre

Disposer les lamelles de poires dans un plat, saupoudrer de graines de carotte hachées.
Dans une petite casserole, faire fondre le sucre dans le vin et les autres ingrédients liquides.
Verser le jus dans le plat, couvrir d'une feuille d'alu et cuire au four à 180° 30 min, puis encore 20 min à découvert.
Déguster tiède ou froid.

Le goût ? Subtil, j'admets. Mais les poires cuites au vin rouge avec du poivre et de la vanille, c'est subtil aussi, et plus simple ...

5 commentaires:

marie flo a dit…

Je m'intéresse un peu aux plantes sauvages et j'ai déjà rencontré au gré de mes balades des carottes. Elles étaient à leur premier stade car petites.Leur odeur est bien distincte, il n'y a pas de doute cela sent la carotte.
Ta recette est à tester mais vais je trouver des carottes en fleurs?

$ha a dit…

Cette recette est bien plus qu'intéressante!! Une belle découverte! Je n'ai plus qu'à trouver les ingrédients.

Anonyme a dit…

Dans les ingrédients, tu notes du beurre ... quand t'en sers-tu? Il n'apparait pas dans la recette et me semble inutile ...

véro a dit…

Je parsème de copeaux de beurre avant la cuisson, comme sur une tarte aux pommes. Pas obligatoire, bien sûr...

Chantal alias TooTsie a dit…

tiens le carotte sauvage chez toi aussi , je viens d'en faire un article sur mon blog
et j'en cherchais les propriétés sur Google...
merci pour cette lecture!!