cuisine sauvage

recettes de cuisine avec des plantes sauvages

6 nov. 2013

courges et topinambours 2013

Voici ma récolte 2013
Moins grosses que l'an dernier

N'empêche ... tous les voisins ont planté des courges cette année !!


L'an prochain, ils vont se mettre aux topinambours !


16 sept. 2013

avalanche de grosses courgettes, faites des courgettes au curry!

Pour les jardiniers qui ne savent plus quoi faire de leurs courgettes, surtout des grosses ...

Voici une super solution: des conserves de courgettes au curry à l'aigre-doux.
Une recette suisse, excellente avec une raclette.



Pour éviter toute polémique, je précise que cette recette n'est pas de moi. Ma photo est moche, je le sais aussi, mais mon appareil est resté à la montagne.
Je pense que cette recette est d'origine valaisanne, elle existe sous différentes versions, et sa fabrication dure entre 2 et 4 jours.
Elle a été publiée ici: http://1001recettes.blogspot.ch/2006/07/courgettes-laigre-doux.html, où là: http://boutin.ch/blog/index.php?post/2010/09/13/Courgettes-au-curry-aigre-doux-en-bocaux, et ailleurs.

Pour ma part, je fais la recette de ma voisine, la plus rapide, sur 2 jours:

Premier jour:
Prendre des grosses courgettes, couper en 2, enlever les graines, puis détailler en bâtonnets de 1cm x 5 cm environ. Remplir une grande passoire, en ajoutant 1 à 2 gros oignons par courgette, coupés en lamelles et en salant entre chaque couche, le but étant de faire dégorger le tout.
Laisser reposer 24 heures. (Je fais cela dans la passoire de l'essoreuse à salade...)

Deuxième jour:
Rincer en passant la passoire sous le robinet, essorer un peu.
Faire bouillir dans une grande casserole 0,5 l d'eau et 0,5 l de vinaigre (blanc, ou de cidre, ou de pomme), ajouter 3 c à c de grains de poivre, 3 c à c de bon curry épicé ou doux, comme vous le sentez, et  éventuellement des graines de moutarde ou de coriandre, avec 100 gr de sucre.
Rajouter les courgettes, faire cuire 7 minutes, puis laisser reposer un peu.

Remplir des bocaux ébouillantés, refaire chauffer le jus, remplir les pots, fermer et attendre...

Attendre quoi? Attendre l'automne ou l'hiver, pour déguster vos courgettes avec une raclette, ou une assiette de viande séchée.

L'an dernier, j'ai offert des pots dans mes "paniers" de Noël. Tout le monde en redemande.
Cette recette marche avec toutes les variétés de courgettes, du coup j'ai un peu abusé dans mes plantations, j'ai des vertes, des jaunes, des vert clair, des cannelées, des rayées, des rondes, et des énormes qui ont poussé cachées sous les feuilles. Même avec cette recette, je n'arrive plus à suivre.







30 oct. 2012

courges

Voici ma première récolte.
Plantée sur le compost en juillet.
Les voisins ont trouvé joli, mais ...
ont dit que cela n'allait rien donner.


27 sept. 2012

physalis

J'ai planté ce printemps 2 plants de physalis (coqueret du Pérou), dans un potager ensoleillé, sur le toit de l'immeuble où je travaille. Des collègues originaires d'Amérique du Sud connaissent bien cette plante, chez eux on la considère comme une "mauvaise herbe", parce qu'elle devient envahissante.



Il leur faut juste du chaud, de la lumière et un bon arrosage. Si l'hiver n'est pas trop froid, elle est vivace.



Pour ma part, je voudrais bien qu'elle devienne envahissante, parce que ses fruits sont excellents.
Les plantes font 1.5 m de haut, et produisent maintenant des fruits qui tombent à maturité.



Au début, personne n'osait y toucher, j'étais la seule à profiter de ce "délice du jardinier". Mais comme j'ai fait goûter ces fruits à plusieurs personnes, maintenant ils me les piquent !!!



On peut en faire de la confiture et d'autres choses, mais pour ma part je les aime nature, éventuellement avec un carré de chocolat noir. Parfum de noix de coco, un peu fruit de la passion, acidulé, fruit riche en vitamines. Quelques baies suffisent à sublimer une salade de fruits.



Pour les amateurs genevois, j'ai trouvé les plantons à Genève, association Les Artichauts, serres du parc Beaulieu.


4 sept. 2012

jardin, encore...

Quelques photos de mon jardin de montagne, pour les curieux!



Il y a des trous, parce que j'ai déjà récolté les patates, et plein d'autres choses.
Je n'arrive plus à suivre, le congélateur et la cave se remplissent.

En gros, j'ai récolté: des radis, des salades de toutes les couleurs, des épinards, des brocolis, des chou-fleurs, des fenouils énooormes, des laitues romaines, des petits pois, quelques fraises, des tonnes de côtes de bettes  blanches, rouges et jaunes, des haricots, des patates, de la rhubarbe, du persil, de l'agastache, de la moutarde et autres feuilles de salades non-identifiées, des tonnes de courgettes vertes, jaunes, à rayures, des tomates, du basilic, de la livèche, du persil, du thym, de l'origan, de la bourrache.
Et il va y avoir encore des choux, des rutabagas, des betteraves rouges et des chioggia, des topinambours, quelques oignons, des carottes, des poireaux, des chou-raves, et j'en oublie certainement...

En fait, j'ai maintenant 2 jardins, parce que je squatte un deuxième jardin au dessus du mien que personne n'utilise, un ancien potager envahi par les herbes folles que j'essaye de domestiquer un peu.



Et peut-être des courges, mais je les ai mises un peu tard, pour faire joli sur le compost. Parait que je devrais les tailler, mais imaginer couper là-dedans, je n'arrive pas.



Là c'est le coin des tomates et des plantes aromatiques, l'endroit le plus ensoleillé.



Y a plein de fleurs comestibles capucines, soucis, monarde, et partout des tournesols venus spontanément à cause de la mangeoire des oiseaux; les mésanges en profitent maintenant et viennent manger les graines.

Le chat du voisin les surveille de près, depuis l'escalier de la grange. C'est un chasseur redoutable, ne pas se fier aux apparences.



Et la tête du mangeur d'escargots et de limaces, mais c'est assez difficile de le photographier...