recettes de cuisine avec des plantes sauvages

24 sept. 2008

la saponaire


Si vous avez lu la saga préhistorique de Jeau Auel, "Les enfants de la terre", vous aurez peut-être remarqué que l'héroïne de cette histoire est toujours propre: elle se lave avec de la saponaire.
J'ai enfin rencontré celle plante, et j'ai testé: les feuilles froissées dans les mains produisent de la mousse.
On récolte les feuilles et les racines, on les broye dans un peu d'eau (tiède, c'est mieux), on s'en frotte le corps et les cheveux, on saute dans la rivière (glacée...), on rince un peu, et voilà. Dans l'histoire, l'héroïne se sèche avec une peau de bête fine et souple...
Un truc à garder si jamais vous êtes perdu en pleine nature et avez un rendez-vous galant avec un homme des bois. Elle peut aussi vous dépanner après des grillades en pleine nature, les feuilles froissées suffiront.
Cette plante est courante sur les bords de chemins ou de rivières. On utilise la racine et les feuilles broyées, et son pouvoir détergent et moussant vient de la saponine, d'où son nom. Ses fleurs roses sont délicatement parfumées. La saponaire a longtemps été utilisée comme substitut de savon. Il paraît qu'elle rend les cheveux brillants et souples, et cette plante peut être utilisée comme lessive bio pour vos pulls en cashemire.
Attention, cette plante n'est pas comestible.

2 commentaires:

Nathalie a dit…

Merci pour les photos. Je pense qu'enfin je pourrais reconnaitre (et donc récolter) cette plante utilisée depuis l'antiquité ;-)
Votre blog rassemble moult excellentes recettes ! Le pesto rose doit être quelque chose... miam...

Anonyme a dit…

Pour moi qui suis allergique aux shampoings je vais l'essayer ...rien ne vaut le naturel