recettes de cuisine avec des plantes sauvages

10 sept. 2008

gelée de sureau


Au printemps, je vous ai beaucoup parlé des fleurs de sureau, avec lesquelles on fait du sirop, des crèmes, des beignets, de la limonade et plein d'autres choses excellentes.
Fin août début septembre, c'est le moment de se mettre à la chasse au sureau noir: les ombelles de fleurs se sont transformées en grappes de petits fruits noirs: choisissez les plus belles, bien mûres, à couper avec des ciseaux.
Il faut arriver au bon moment: trop murs, les fruits tombent et il ne reste plus rien, ou alors les fruits sèchent et sont inutilisables.
Attention: crus, ces fruits ne sont pas comestibles, ils sont vomitifs; mais une fois cuits, on peut en faire de la gelée, de la confiture, de la liqueur, des coulis et plein d'autres choses.
Et ne confondez pas le sureau noir avec le sureau hièble: le sureau noir vient d'un arbre ou arbuste, donc avec un tronc; le sureau hièble, toxique, n'a pas de tronc et les grappes de fruits pointent vers le haut, alors que les grappes de sureau noir retombent, à cause de leur poids.
Le jus de sureau tache: inutile de nettoyer votre cuisine avant, ne laissez pas déborder la casserole, portez des vêtements noirs et planquez vos baskets neuves: les miennes sont irrémédiablement criblées de points violets. Deux jours après, j'ai encore des doigts de stroumpfs tout bleu ... Et nettoyez les taches tout de suite, avec du papier absorbant.

Egrener les fruits, retirer les fruits verts, rincer rapidement les fruits.


Cuire les fruits dans une casserole 10 minutes pour que les fruits éclatent.
Passer au chinois ou au passe-vite pour éliminer les grains.
On obtient un jus violet noir.

Peser le jus: pour un litre de jus, compter 600 gr de sucre, 1 à 2 citrons et un sachet de pectine (30 à 40gr); la pectine est indispensable pour faire prendre cette gelée, parce que le sureau ne contient pas de pectine.
Avant de commencer, mettre une soucoupe vide dans le congélateur, elle servira à vérifier la prise de la gelée.


Verser le jus de sureau dans une grande casserole, délayer la pectine dedans et porter à ébullition; cuire 5 minutes. Rajouter le sucre, cuire encore 5 à 10 minutes, vérifier la consistance en versant une cuillère de la mixture dans la soucoupe: si la mixture se fige, c'est prêt, sinon continuer la cuisson encore quelques minutes et faire un nouveau test. Rajouter encore le jus de 1 ou 2 citrons pour réhausser l'acidité (le goût sera meilleur), recuire encore 2 minutes.
Mettre en pots à chaud, fermer les pots immédiatement et laisser reposer 2 jours pour que la prise se fasse.
Je suis incapable de mettre des noms sur le parfum de cette gelée, elle a un goût de nostalgie ...

Encore une astuce, découverte par hasard: contre les doigts de schtroumpfs bleu après fabrication de cette gelée, badigeonnez généreusement vos doigts avec du jus de citron.

10 commentaires:

mamapasta a dit…

j'ai déjà les doigts dans cet état là à cause des mures, je vais attaquer la palisse de sureau ce samedi...Mais je trouve cela fadasse nature, j'y mets aussi du jus de citron et les zestes râpés fin

Tiuscha a dit…

Les mûres j'ai eu, mais le sureau, je n'ai guère trouvé de baies alors qu'il y avait des fleurs à profusion) ou alors c'est dans des endroits genre route passante, bordures de voie ferrée...

colibri a dit…

Je suis étonnée, Véro, que tu dises que le sureau ne contient pas de pectine : dans la plupart des livres que j'ai, ils disent le contraire, et, de fait, de manière empirique, je pencherais plutôt pour cette deuxième conclusion, à tel point que je l'utilise comme telle maintenant dans mes confitures de mûres où je n'ai plus besoin de mettre de la pomme. Les gelées prennent ainsi très vite !

Anonyme a dit…

Bonsoir. Lorsque je fais ma gelée de sureau, je mets un litre de jus pour 1 kilo de sucre minute.
Mes enfants n'en mangent que sur des crêpes.
J'ai aussi fait du vin de sureau avec les ombelles en fleurs. Très bon aussi

corine a dit…

bonjour aux courageuses qui font leur confiture et gelées
moi je passe d'abord les fruits à la centrifugeuse, je met également du jus de citron
1 citron par litre de jus de fruits
et 1 kg de sucre
bonne continuation et bon appétit à toutes
corine

kwgil41 a dit…

Chez nous, nous rajoutons un petit verre de beaujolais par kilo de fruit, sinon c'est comme vous le faite, bon appétit.

Carl a dit…

Bonjour,

Pour le problème de la prise, cela vient de l'ordre de cuisson utilisé et non pas de la pectine.
Vous êtes obligée de rajouter la pectine comme gélifiant car votre sucre n'a pas été transformé par cuisson avant l'ajout des fruit ou du jus.
Il délayer votre sucre avec un peu d'eau et le cuire jusqu'à l'atteinte du petit boulet (121°C).
Après seulement vous ajoutez fruit ou jus.

cf Francis MIOT

Bon courage

le vingt a dit…

Le vingt
J'ai fait l'année dernière de la gelée de fleurs de sureau.J'ai "épluché" les ombelles aux ciseaux : récolte 38 grammes.Quel travail!!
Malheureusement je trouve que le résultat a trop un "goût de pharmacie"Pourtant uniquement utilisation des fleurs ,eau,sucre.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Suivant la recette qu'on m'a confiée il faut un extracteur de jus, c'est très pratique pour tous les petis fruits, sureau framboises groseilles et même pour la gelée de coings

Granny a dit…

Le 05 oct 2015, Bonjour, Pour ma gelée de sureau, après équettage et nettoyage comme tout le monde le fait, je mesure au verre-gradué 3/4 l de jus de sureau pour 1 kg de CONFISUC, je fais une bassine où je multiplie par 2 les proportions : 2 fois 3/4 l de jus et 2 kg de CONFISUC.
Je fais cuire à gros bouillons 10 à 15 mn, le jus cuit doit tomber de la cuillère en bois "au perlé", c'est-à-dire en gouttes comme des petites perles !
Là, c'est à point, on met en pots, puis on retourne jusqu'à refroidissement.
Bonne dégustation ! Granny.