recettes de cuisine avec des plantes sauvages

4 mai 2010

la barba di frate

Rapporté du marché une botte de barba di frate, légume (sauvage ou cultivé, mystère, appelé aussi soude commune) poussant sur les côtes de la Méditérranée, du fromage de chèvre de Skyros, sec comme un parmesan, mais avec un goût de vacances en Grèce, des câpres de Pantelleria, 1 grosse tomate coeur de boeuf archimûre et probablement espagnole, et des pâtes artisanales à l'épeautre cultivé à Genève, production suisse. Dans mon placard, une gousse d'ail de provenance indéterminée, de l'huile d'olive des Pouilles, du balsamique de Modène et du "poul biber", poudre de poivron (rapporté de Turquie par une amie).
Inspirée par une recette du magasine (suisse) cuisine de saison, je me suis mitonnée un succulent plat en faisant le moins d'effort possible. La flemme.

Couper les racines de barba, rincer et égoutter. Faire bouillir une grande casserole d'eau, y plonger la tomate 1 minute, rincer à l'eau froide, retirer la peau, couper en dés. Dans un bol, écraser une gousse d'ail, ajouter les câpres rincées, 3 c s d'huile d'olive, une tombée de balsamique, du poivre. Plonger les pâtes et la barba dans l'eau bouillante, cuire 2 à 3 minutes, égoutter et verser dans l'assiette. Garnir de dés de tomate et du contenu du bol, saupoudrer de poul biber et râper le fromage directement dans l'assiette.

Si vous avez l'occasion de goûter à ces pâtes genevoises, n'hésitez pas elles sont excellentes et bio. Trouvées chez les marchands du jardin bio de Cocagne. Pas facile de manger local quand on est gourmand ...

6 commentaires:

CitronVert a dit…

Je ne connaissais pas du tout, merci pour cette découverte, si j'arrive un jour à mettre la main dessus je la cuisinerai illico presto!

Estèbe a dit…

Je te tiens, tu me tiens par la barba di fratti. Une de nos récentes révétations itou. Tout comme la pasta de Cadotsch.

Vincent a dit…

Je viens de découvrir votre blog et le trouve magnifique et bien documenté. Félicitations !
Je cite le lien sur http://www.partiprehistorique.fr/
A tout hasard, connaîtriez-vous une recette à base de Tussilage ?

véro a dit…

Une recette de tussilage?
J’ apprécie ses feuilles en beignets.
Sinon, une idée piquée chez Judith Baumann, dans le livre “Saveurs sauvages de la Gruyère”: une gelée de fleurs de tussilage faite selon le même procédé que la cramaillote (à base de fleurs de pissenlits), en accompagnement de tranches de foie gras frais de canard poêlées…

Vincent a dit…

Merci ;-))

Vincent a dit…

En découvrant quelques blogs (magnifiques) de "cuistos sauvages" -notamment celui-ci-, me vient l'envie de tenter d'organiser une sorte de rencontre annuelle de ceux qui partagent cette passion.

On pourrait éventuellement organiser cette "première" (à moins que ça n'existe déjà) ici, en Franche-Comté.

Qu'en pensez-vous ?