recettes de cuisine avec des plantes sauvages

26 avr. 2010

combat de reines


Ce week-end, expédition en Valais, pour voir un truc que je n'avais jamais vu: un combat de reines. Je vous ai déjà parlé de ma passion pour les vaches ici... .

Il y a quelques années, en vacances dans un pâturage isolé, après une super récolte de fraises des bois, je m'étais aventurée dans la ferme voisine pour leur demander de la crème... C'est là que j'ai découvert que le propriétaire de cette ferme était un éleveur passionné de vaches de combat, que ses "vaches" étaient des génisses, qu'elles ne produisaient pas de lait, et j'ai compris pourquoi tant de monde venait admirer leur carrure et leur musculature impressionnante. J'ai mangé mes fraises nature avec un peu de sucre.

Avant de monter à l'alpage, les éleveurs de vache d'Hérens organisent des concours pour déterminer les reines de troupeau. Sport national en Valais, et beaucoup de prestige pour les propriétaires des vaches consacrées "reines".

Pas de violence dans ces combats, juste une sorte de prise de pouvoir, pas de blessures, les vaches sont belliqueuses de nature. Beaucoup d'intimidation, de beuglements, de raclements de sabots, ambiance rurale, bruit de sonnettes (=cloches de vaches) et accent local. Je n'ai de loin pas encore compris toutes les règles de ce sport, mais sachez que les gagnantes doivent subir un contrôle anti-doping ... Pour info, c'est la 12, "Terrible", qui a gagné cette finale.

En video, c'est plus facile à imaginer. Excusez la qualité médiocre, je ne suis pas une reine de la technique...

video

Pas de cueillette sauvage ce week-end: en montagne la neige vient de fondre, les premières soldanelles des Alpes font une timide apparition.


4 commentaires:

Sweet Faery a dit…

Merci pour le partage :)

colibri a dit…

Ah oui, je me souviens des sabots d'une vaillante vache l'année dernière sur ton blog ! Quelle sympathique passion, euh, sans moi... j'en ai trop peur depuis que je me suis fait courser par un veau dans un champ en allant aux champignons !!! Et pourtant, je les aime bien, je leur trouve toujours un air hautement sage quand elles ruminent tranquillement sous un chêne, en regardant les trains passer...

mamapasta a dit…

oh la vache!
Ici les génisses se nomment des taures en patois local et elles sont bien paisibles ( mais elles courent bien vite quand elles cassent les clôtures et que la fermière les poursuit en VTT....)
J'aimerais bien qu'un fermier du coin ait ce genre de bovin bien râblé
, elles sont bien plus belles que les mochissimes prim'holstein !

Valtricotine a dit…

Enfin le retour du printemps, promenades et cueillette en vue !

Pour info, j'ai mis ton blog en lien ici : http://valtricotine.canalblog.com/archives/2010/05/02/17766796.html